Pranaloé x Atelier Populaire : coup de cœur pour les savons bio engagés made in Paris

Aujourd’hui, Pranaloé vous partage son coup de cœur pour Atelier populaire, une jeune marque parisienne de cosmétique naturelle et bio. Pranaloé met à l’honneur les Pavés, ces petits cubes de savon bio saponifiés à froid, conçus et fabriqués à Paris même. Qui anime cette jeune marque de cosmétique bio ? Quelles valeurs incarnent les savons bio Atelier populaire ? On vous dit tout  de cette marque qui monte.

Atelier populaire : une collection de cosmétiques bio français

Dans la manufacture cosmétique d’Atelier Populaire, les huiles végétales bio se mélangent aux huiles essentielles bio. Le résultat ? Des savons bio, doux et généreusement surgras aux senteurs uniques. Durables et esthétiques, les pavés de savon bio sont aussi pratiques et écologiques.

Cinquante ans après le mouvement de mai 1968, Atelier populaire lance sa gamme de savons bio avec le Pavé de Paris Original. De délicates notes d’agrumes concentrées dans un petit cube gris acier aux reflets bleutés. Un savon bio engagé pour révolutionner notre salle de bains !

Guide des labels de cosmétique bio : le top 8 des certifications

À quels labels de cosmétique bio faire confiance pour ne pas s’empoisonner pendant sa routine beauté ? Qui dit bio ne dit pas forcément naturel (et vice versa). Si vous débutez en cosmétique bio, dénicher les produits naturels et bio qui vous conviennent sans vous ruiner peut rapidement se transformer en véritable quête du Graal. Notre guide vous aide à vous y retrouver dans la jungle des certifications bio pour bien choisir vos produits de beauté au plus près de vos valeurs.

Labels de cosmétique bio
Labels de cosmétique bio : qui les créent et pourquoi ?

Norme ISO 16128

Importante à connaître, la norme ISO 16128 parue en 2016 et 2017 harmonise et structure le marché des cosmétiques bio. La première partie (ISO 16128-1:2016) établit les “Définitions des ingrédients” et la seconde partie (ISO 16128-2:2017) décrit les “Critères relatifs aux ingrédients et aux produits”.Cependant, elle cautionne le marketing ambigu. En effet, le vocabulaire et les valeurs portées par les composés naturels et biologiques prêtent volontairement à confusion. Ainsi, la norme ISO 16128 tolère le marketing agressif et le greenwashing.

Résultat : l’information est trompeuse, le consommateur perdu et le danger sanitaire bien réel.

Globalement, la norme ISO 16128 considère un ingrédient comme dérivé naturel si au moins la moitié des composants sont d’origine naturelle. Par ailleurs, aucune restriction ne limite la proportion de produits pétrochimiques. Par conséquent, un produit cosmétique peut se revendiquer “naturel” alors qu’il contient des parabènes ou du péroxyéthanol.

D’autre part, la norme ISO 16128 n’impose aucun contrôle qualité : c’est au bon vouloir des marques (conflit d’intérêt inclus, c’est cadeau !). Enfin, la norme 16138 ne réglemente pas l’usage d’OGM dans les ingrédients importés en France.

À retenir au sujet de la la norme ISO 16138

  • Très éloignée des exigences actuelles de consommateurs
  • Très laxiste, elle cautionne l’ambiguïté dont certaines marques s’emparent pour pratiquer du greenwashing
  • Présence de produits pétrochimiques controversés et dangereux pour la santé

À présent, tournons-nous vers ces huit labels bio, certifications et mentions qui œuvrent activement pour une cosmétique bio plus saine.

Lire aussi : Labels cosmétique bio : comment s’y retrouver ?

Quels sont les 8 meilleurs labels de cosmétique bio ?

Mention Ecocert

Logo label cosmetique bio Ecocert

Créée en 1991, la mention Ecocert est un label français agréé par le Ministère de l’Agriculture pour les produits cosmétiques et d’hygiène. Le label bio Ecocert se subdivise en deux catégories :

  • Ecocert Éco : seulement 50% des ingrédients doivent être biologiques et seul 5 % de composants non bio sont autorisés
  • Ecocert Bio : minimum 95% d’ingrédients d’origine naturelle ou naturels et parmi les ingrédients d’origine végétale, 95% doivent être issus de l’agriculture biologique.

Ces deux mentions Ecocert interdisent formellement les parfums et les colorants de synthèse, les silicone et les ingrédients issus de la pétrochimie. En plus, les produits cosmétiques labellisés Ecocert ne sont pas testés sur les animaux et ne contiennent aucune matière première d’origine animale.

Labels cosmétique bio : comment s’y retrouver ?

Les labels de cosmétique bio guident le consommateur vers des produits de beauté bio certifiés pour leur qualité. Ces labels et certifications biologiques nous aident donc à démêler le vrai du faux dans la jungle de ce marché en pleine expansion. Gare au greenwashing , surtout si vous débutez en cosmétique bio ! Comment s’y retrouver pour bien choisir ses cosmétiques bio ? Quelles garanties pour le consommateur ? Quelles valeurs défendent les différents labels et certifications biologiques ? Sont-ils suffisamment contrôlés ?  En qui peut-on avoir confiance les yeux fermés ? Faisons le point.

Labels bio : des exigences et des interdictions

À l’inverse de l’agriculture biologique où seuls deux logos certifient l’origine des produits (AB et Eurofeuille), la cosmétique biologique compte une multitude de labels, sous-labels, certifications et mentions.

Qu’est-ce qu’un label bio ?

Un label bio est une certification délivrée par un organisme reconnu. Tous ces labels ont été créés pour répondre aux exigences des consommateurs. Mais aussi pour valoriser les marques les plus méritantes au regard de leurs valeurs biologiques, humaines, écologiques et environnementales.

Un label bio est un gage de qualité et de traçabilité d’un produit cosmétique contenant des substances issues de l’agriculture biologique. Obtenir la certification révèle :

  1. un processus de fabrication préservant les matières premières ;
  2. le respect des conditions de travail des producteurs ;
  3. les valeurs écologiques de la marque.

Recycler ses cosmétiques : 10+ alternatives “seconde vie”

À l’ère d’une consommation plus raisonnée, recycler ses cosmétiques s’intègre totalement dans une démarche responsable. Que faire d’un produit de beauté à peine entamé ? Quelles alternatives pour un produit cosmétique qui ne tient pas ses promesses ?

Nouvelle routine beauté, minimalisme, slow cosmétique, transition vers une beauté bio, astuces anti-gaspi, écologie, … Nombreuses sont les raisons qui vous incitent à vous demander quoi faire de vos produits cosmétiques en trop. En effet, votre salle de bains abrite des trésors. Si vous vous demandez comment recycler vos produits cosmétiques, voici 10 astuces pour offrir une seconde vie à vos produits de beauté.

Palette de maquillage
Et si on recyclait le vieux maquillage ?

Recycler ses cosmétiques : oui, mais lesquels ?

Recycler ses produits de beauté, les détourner pour éviter de les gaspiller est une démarche noble. Toutefois, attention au risque sanitaire et aux effets secondaires.

Tous les produits cosmétiques sont estampillés d’un indicateur obligatoire : la période après ouverture. Ce symbole représente un pot ouvert sur lequel est noté un nombre de mois. Au-delà du temps inscrit, le produit de beauté peut ne plus être efficace. Plus problématique, vous vous exposez à des effets secondaires : rougeurs, boutons, échauffements, irritations cutanées, etc.

Par conséquent, soyez extrêmement vigilante, notamment avec les produits de beauté entrant en contact avec les yeux et la bouche. Recycler ses cosmétiques, oui mais pas à n’importe quel prix !

1. De vernis pâteux à vernis comme neuf

Avec les mois (ou les années !), les vernis à ongles s’épaississent et s’assèchent. Avant d’en arriver là, une astuce toute simple permet de rendre toute sa fluidité à un vernis à ongles.

Ainsi, versez quelques gouttes de dissolvant sans acétone dans le flacon. Fermez-le et mélangez énergiquement. Recommencez jusqu’à obtenir la texture parfaite. À vous les belles mains aux ongles joliment colorés !

11 questions pour choisir les bons cosmétiques bio

En magasin ou sur internet, les rayons de cosmétiques biologiques débordent de produits de beauté tous plus attirants les uns que les autres. Tous les jours, de nouvelles marques ou gammes de cosmétiques naturels respectueux de notre santé et de notre environnement arrivent sur le marché. Certaines d’entre elles incarnent réellement ces valeurs. D’autres, non.

Ne vous laissez pas berner par un simple label BIO ou un packaging coloré en vert pour résonner avec vos valeurs écologiques. Pour trouver votre marque de cosmétiques bio idéale, vous devrez surmonter les pièges du marketing et décrypter les compositions chimiques parfois énigmatiques. Pas d’inquiétude : on vous soutient dans ce parcours vers la beauté par les plantes ! Voici les 11 questions à se poser pour bien choisir ses cosmétiques bio.

1. Greenwashing : vrai ou faux “vert”?

Ce produit de beauté bio incarne-t-il réellement mes valeurs écologiques ? Ingrédients naturels et issus de l’agriculture biologique, respect de l’environnement, conditions de travail décentes, etc. Voici la toute première question à vous poser si vous envisagez d’acheter un nouveau produit cosmétique bio. Malheureusement, de nombreuses marques conventionnelles se sont emparées de la nouvelle tendance des cosmétiques naturels et biologiques sans jouer le jeu à 100 %.

Greenwashing ou comment se racheter une conscience écologique à travers des produits à la composition / éthique / fabrication / etc. discutable. Apposer un logo ou intituler un produit “naturel”, “biologique” ou contenant des “extraits naturels” est beaucoup plus rapide et facile que de se remettre profondément en question et de refonder la totalité de la chaîne de fabrication. Pour découvrir si ce produit de beauté qui vous plaît tant incarne vraiment vos valeurs, allez au-delà du packaging “naturel” très attirant. Direction la liste des ingrédients !

Lire aussi : Labels cosmétique bio : comment s’y retrouver ?

2. Composition chimique : quels sont les premiers ingrédients de la liste ?

Vous voulez bien choisir votre prochain cosmétique bio ? La liste des ingrédients vous révèle tout ce que le packaging peut tenter de dissimuler. TOUS les ingrédients naturels ou de synthèse contenus dans le produit cosmétique doivent apparaître dans la liste INCI (International Nomenclature of Cosmetic Ingredients). Cette obligation légale ne souffre aucune exception.

Bon à savoir : la liste INCI est organisée par ordre décroissant. Intéressez-vous particulièrement aux six premiers ingrédients. Leur importance est capitale. À eux seuls, ils constituent 80 à 90 % du produit fini !

Si le premier composant de la liste est l’eau (aqua), laissez tomber tout de suite ! La qualité ne sera pas au rendez-vous. Quant aux autres substances de la liste INCI, inutile d’être diplomé de latin, d’anglais ou de chimie. Un rapide tour sur notre ami Google, www.laveritesurlescosmetiques.com ou sur l’application CleanBeauty et vous en aurez le coeur net.

Comment débuter en cosmétique bio ?

Débuter en cosmétique bio consiste à se lancer dans une nouvelle aventure. Passer des cosmétiques conventionnels aux produits de beauté biologiques, c’est prendre un virage à 180°. Accepter de regarder en face ce que l’on met sur notre peau, dans nos cheveux et sur nos ongles demande une grande dose de courage.

Cet énorme changement ne s’opère pas en un jour. Mais, un pas après l’autre, chaque prise de conscience mène vers une immense révolution personnelle. Comment débuter en cosmétique bio ? Quelles sont les grandes étapes de ce processus beauté et santé ? Du déclic à l’expertise, zoom sur un parcours empli de sens et de bienveillance.

Débuter en cosmétique bio
Débuter en cosmétique bio : c’est maintenant !

Débuter en cosmétique bio : le déclic

Cosmétique bio : simple tendance ou réels bénéfices ?

Dans les magazines, sur internet, à la télé, sur Youtube, … Tout le monde parle de l’impact des cosmétiques sur notre santé et sur l’environnement. Tout d’abord, vous n’y prêtez peut-être pas attention. Mais inconsciemment, votre cerveau cogite. En effet, dans les rayons du supermarché, des marques de cosmétiques biologiques côtoient vos achats habituels. Idem à la parapharmacie. Ainsi, vos marques préférées développent des gammes de produits de beauté composés d’ingrédients biologiques. Pourquoi font-elles cela ? Leurs cosmétiques originaux sont-ils réellement dangereux pour la santé pour qu’elles en viennent à concevoir des produits “verts” ?

Et si j’essayais ?

Ces produits bio dont on parle partout vous intriguent. Et si c’était vrai ? Alors, avant de vous lancer dans la cosmétique bio, commencez par un test très simple. Téléchargez une application gratuite de cosmétique pour smartphone (Clean Beauty par exemple). Ensuite, scannez la composition chimique des cosmétiques qui trônent dans votre salle de bains. Enfin, mesurez l’effet cocktail et cumulatif de tous les perturbateurs endocriniens, agents irritants, comédogènes et nanomatériaux cachés dans de beaux packagings girly. C’est choquant, n’est-ce pas ?

C’est vrai, les scientifiques sont préoccupés. Plusieurs ingrédients de synthèse issus de la pétrochimie perturbent notre système hormonal. En outre, l’effet des perturbateurs endocriniens est délétère sur la croissance, le fonctionnement des organes, le développement sexuel, le développement cérébral, la reproduction, etc. Pas le top pour notre santé. Encore moins pour celle de nos enfants ou de notre descendance à venir !

Le déclic a eu lieu. Désormais, vous voulez approfondir le sujet pour vous approprier ce tout nouveau monde. Comment acquérir les bonnes clés pour choisir vos cosmétiques bio selon vos valeurs ?

Lire aussi : 11 questions pour choisir les bons cosmétiques bio

Prendre soin de soi : les premiers pas vers le changement

1. S’interroger

De prime abord, vous vous dirigez vers les produits de beauté bio vendus en supermarché, parapharmacie ou dans les enseignes de cosmétiques traditionnelles au look “green” et naturel. Votre action est bien naturelle. C’est précisément leur présence qui a suscité votre réflexion autour des cosmétiques bio. En effet, facile, pratique, leur rayon se situe juste à côté ou derrière le rayon des cosmétiques conventionnels. Cependant, le jargon vous rebute un peu. Des noms en latin, des plantes dont vous n’avez jamais entendu parler, … Mais, ces gammes de cosmétiques produites par la nature sont forcément saines, n’est-ce pas ?

2. Définir ses besoins cosmétiques

Rassurez-vous : votre démarche est raisonnée. Cependant, ici aussi, le marketing est à l’œuvre. Une chose importante à comprendre : un cosmétique naturel et biologique, muni d’un label, n’est pas forcément sain à 100 %. Outre la question de savoir s’il correspond à vos besoins cosmétiques ou non, votre transition n’a de sens que si vous vous intéressez à la provenance des ingrédients et au mode de fabrication de ce cosmétique. Alors, avant de choisir un cosmétique bio, renseignez-vous sur les valeurs promues à travers ce produit de beauté.

Beauté : pourquoi passer aux cosmétiques bio ?

Protéger votre santé des perturbateurs endocriniens, vous y pensez ? L’aventure des produits cosmétiques bio vous tente mais vous vous posez plein de questions. Par où commencer ? Quelles marques choisir ? À quel label bio se fier ? Est-ce que ces produits de beauté bio vont me convenir ? Combien ça coûte ? Si vous vous demandez pourquoi passer aux cosmétiques bio, reprenons tout depuis le début …

Cosmétique conventionnelle : un constat alarmant …

Pinceaux de maquillage : principaux outils en cosmétique
Cosmétique conventionne : méfiez-vous !

De déception en déception

Urgence sanitaire, retours immédiats de produits, interdictions à la vente pour cause de sérieux danger pour la santé, suspicion de perturbateurs endocriniens, signalements, avertissements, … Chaque jour apporte son lot d’alertes à l’encontre des produits cosmétiques conventionnels. Même les meilleures marques de cosmétiques ne sont pas à l’abri.

Perturbateurs endocriniens suspectés ou avérés, les mises en garde et les scandales se succèdent autour des produits cosmétiques “classiques”. En plus, les interminables compositions abritent une liste de noms obscurs, parmi lesquels des composants hautement toxiques. En d’autres termes, la menace sanitaire des produits cosmétiques conventionnels est hélas bien réelle.

Quels effets toxiques pour notre corps ?

Pénétrant instantanément par la peau, ces éléments nocifs circulent rapidement dans le sang. Cependant, le corps est incapable de les distinguer. Ainsi, l’organisme les utilise pour fabriquer ou régénérer notre cerveau, nos os et nos organes. Cependant, ces perturbateurs demeurent dans notre organisme pendant plusieurs années. Y compris chez les enfants !
La confiance entre les marques et leurs consommateurs est brisée. Par conséquent, des applications ont vu le jour pour nous aider à décrypter les compositions des cosmétiques.

Lire aussi : 11 questions pour choisir les bons cosmétiques bio

Prise de conscience : passer aux cosmétiques bio

Passer aux cosmétiques bio
La beauté au naturel : tout un art !

Cosmétique naturelle : comment faisait-on avant ?

Pourtant, l’Histoire compte de nombreuses femmes d’une beauté à couper le souffle. Par exemple, les reines égyptiennes Cléopâtre et Néfertiti, à Hélène de Sparte ou encore à la marquise de Pompadour entre autres.

À l’époque, seule la cosmétique naturelle existait ! Comment ces femmes faisaient-elles pour être si magnifiques avec des produits de beauté naturels ? Que faire pour se réapproprier ce savoir perdu ? Comment prendre soin de soi sans s’empoisonner ? Vers quels produits cosmétiques se tourner en confiance ?

Aloe vera des Canaries : 4 raisons de choisir l’or vert de Fuertevetura

Les îles Canaries sont le leader mondial de la culture d’aloe vera. En effet, le vent chaud du Sahara allié au riche sol volcanique de l’île de Fuerteventura façonnent un aloe vera d’une rare qualité.

Les bénéfices du gel d’aloe vera sont nombreux : pour hydrater la peau du visage et celle du corps, la beauté des cheveux, soulager le psoriasis ou encore pour calmer les douleurs musculaires. Composition, culture raisonnée, qualité et circuit court : voici 4 raisons de choisir le gel d’aloe vera des îles Canaries.

Plante aloe vera
L’aloe vera : l’or vert en cosmétique naturelle

1. Aloe vera des Canaries : d’excellents principes actifs

L’aloe vera des Canaries n’est pas n’importe quel aloe vera : sa composition est hors normes. Sur l’île volcanique de Fuerteventura, la nature aride du terrain et le climat tempéré chaud constituent des conditions idéales pour cultiver l’Aloe vera Barbadensis Miller. Par ailleurs, la nature volcanique du sol canarien procure à l’aloe vera une composition fortement enrichie en sels minéraux.

Séance de relaxation pour dormir (en quelques minutes à peine)

Relaxation, sophrologie, visualisation, méditation de pleine conscience, … toutes ces techniques pour dormir visent à détendre tous les muscles du corps et d’apaiser le mental. Bonne nouvelle : pratiquées régulièrement, ces méthodes d’endormissement mènent de plus en plus rapidement vers un sommeil profond et réparateur. Ingrédient essentiel de la régénération cellulaire, anti-âge par excellence, le sommeil contribue grandement à une activité cérébrale saine et un corps en pleine santé. Pour des idées claires et organisées, dormez profondément dans des conditions optimales. Ne dit-on pas que la nuit porte conseil ? Pour vérifier cet adage et s’endormir dans la sérénité, offrez-vous une séance de relaxation pour dormir. Voici un rituel rapide, à instaurer tous les soirs, pour glisser, tout en douceur, d’une journée trépidante dans les bras de Morphée.


1- Se préparer à se relaxer pour dormir

Votre journée remplie de bonnes et de moins bonnes expériences est terminée. Le moment du repos bien mérité est enfin arrivé. Ce soir, vous ne tournerez pas à l’infini dans votre lit en quête de sommeil. Non. Ce soir, vous allez vous offrir un merveilleuse séance de relaxation pour dormir. Vous allez prêter attention à vos besoins, les écouter et les combler. Au calme ou accompagnée d’une légère musique de relaxation, créez l’atmosphère qui vous correspond afin de favoriser l’endormissement. Vêtue d’une tenue confortable, installez-vous confortablement dans votre lit. En position assise ou allongée, sur le dos, le côté ou le ventre, avec une couverture ou non, mettez-vous êtes à l’aise.

Boire de l’aloe vera pur : top 10 des bienfaits insoupçonnés sur la santé

Avec plus de 200 principes actifs dont 85 nutriments, le jus d’aloe vera à boire pur retentit comme un véritable coup de fouet sur l’ensemble de l’organisme en quelques jours seulement. L’aloe vera est une plante médicinale aux nombreux bienfaits, très connue en application externe, notamment pour soulager les problèmes de peau tels que le psoriasis. Cependant, l’aloe vera est moins connue en utilisation interne. Pourtant, ce formidable complément alimentaire naturel produit un effet booster particulièrement déterminant lors de la transition saisonnière entre l’automne et l’hiver. Fortifiant, purifiant, stimulant, régulateur, antioxydant, le jus d’aloe vera a tout pour plaire. Quels sont les bénéfices du jus d’aloe vera pour la santé ? Découvrez tout de suite les 10 bienfaits insoupçonnés d’une boisson au pur jus d’aloe vera (sans oublier les précautions indispensables d’une telle cure à la fin de l’article).

1. Hydrater l’organisme de l’intérieur avec le jus d’aloe vera

L’intérêt majeur du jus d’aloe vera provient de son inégalable pouvoir hydratant. L’eau végétale contenue dans la feuille charnue de l’Aloe Vera Barbadensis Miller est facilement assimilable par notre organisme. Cette facilité d’absorption constitue un atout de taille pour soutenir l’efficacité des organes. Chaque cellule de votre corps a besoin d’eau, tout comme la lymphe, ce liquide qui draine les toxines rejetées par les cellules jusqu’aux organes éliminatoires.

2. Alcaliniser : retrouver l’équilibre du corps

Produits industriels, sucres, graisses, … L’équilibre acido-basique de notre organisme est mis à mal par une surconsommation de produits acidifiants. Au quotidien, c’est la porte ouverte aux microbes, maladies et infections en tout genre. Sur le long terme, l’acidité use les articulations, affaiblit les organes et entame l’efficacité du système immunitaire. Boire du jus d’aloe vera constitue un excellent moyen d’alcaliniser le pH du corps et de lutter contre les maladies.

3. Purifier l’organisme avec l’aloe vera

Riche en phytonutriments, le jus d’aloe vera soutient la fonction hépatique dans l’élimination des toxines et des déchets accumulés dans l’ensemble de l’organisme. Grâce à son action hydratante, le trop-plein est rapidement éliminé. Cet effet détox évite de sur stimuler le foie, déjà mis à mal par les plats riches de la saison froide.